Une question ? Besoin d'un devis ?

Pas de soucis ! Nous pouvons vous rappeler gratuitement ou vous pouvez nous contacter au 04 50 57 19 38.

Appelez-moi ! (c'est gratuit !) 04 50 57 19 38

Notre expertise en désinsectisation

Notre traitement consiste en la destruction des espèces nuisibles dans un lieu donné, selon des protocoles et fréquences d'applications permettant de garantir des résultats.

1. Méthodes de désinsectisation

  • Désinsectisation
    • Détection d'insectes
    • Identification d'insectes
    • Traitement par pulvérisation
    • Traitement par nébulisation
    • Traitement par aérosol
    • Traitement par fumigènes
    • Traitement par thermonébulisation
    • Destructeur d'insectes électrique ou englué
    • Traitement au gel insecticide

2. Les différentes espèces

 

 

3. L'identification

Les insectes rampants suivant les espèces, affectionnent particulièrement les endroits chauds et humides à l’abri de la lumière.
Les blattes ayant une activité nocturne, on les retrouve essentiellement dans les cuisines, salle de bains, gaines et locaux à ordures et autres zones sombres et humides… Elles prolifèrent très rapidement et peuvent envahir rapidement l’ensemble d’un bâtiment à partir d’une seule source d’infestation.
Les punaises de lit se nourrissent la nuit principalement de sang humain, on les retrouve principalement dans les lits et canapés dans les fentes et recoins, elles sont attirées par la chaleur et le dégagement de gaz carbonique aux heures sombres.

4. La destruction

 

  • Traitement par gel insecticide
  • Application de produits insecticides d'hygiène publique ou POA/POV par pulvérisation ou nébulisation
  • Mise en place de pièges englués avec ou sans phéromone. Les appâts sont mis en place aux endroits sensibles afin de les détruire, cela dépendra du type d’insecte et du lieu d’infestation.
  • Destructeur d'insectes volants avec plaques de glue
  • Destructeur électrique d'insectes volants
  • Méthode qualitative et quantitative de traçabilité des insectes capturés
  • Méthode thermique

 

Nos destructeurs d’insectes

5. Réglementation

OBLIGATION de TRAITEMENT : La Circulaire du 9 août 1978 (relative à la révision du règlement sanitaire départemental type, au titre IV, section 4, art. 121 : Insectes) impose l’obligation de se protéger contre la présence de nuisibles. Cette obligation vaut pour particuliers et les collectivités.

L’Arrêté du 29 septembre 1997 fixant les conditions d'hygiène applicables dans les établissements de restauration collective à caractère social
Norme : AGRG9700715A
Dans sa version consolidée au 21 septembre 2000, dans ses dispositions générales, au chapitre 1er, Article 6 : Par leur implantation, leur conception, leurs dimensions, leur construction et leur agencement, les locaux dans lesquels circulent les denrées alimentaires, ainsi que l'équipement en matériels de ces locaux, doivent :
Permettre la mise en œuvre de bonnes pratiques d'hygiène, notamment en prévenant les sources de contamination extérieures, tels les animaux domestiques, les plantes, les insectes, les rongeurs et autres animaux nuisibles, et en évitant la contamination croisée entre les denrées alimentaires, les équipements, les matériels, les matériaux, l'eau, l'aération, le personnel, en particulier par une séparation suffisante entre les secteurs propres et les secteurs souillés.

Selon l’Arrêté du 9 mai 1995 réglementant l'hygiène des aliments remis directement au consommateur :

CHAPITRE Ier
Locaux

Art. 3. 3 Dans ces locaux, des méthodes adéquates doivent être utilisées pour lutter contre les insectes et les ravageurs.

CHAPITRE VII
Contrôles et vérifications

Art. 17. - Les responsables des établissements mentionnés à l'article 1er doivent procéder, chacun en ce qui le concerne, à des contrôles réguliers pour vérifier la conformité des aliments aux dispositions du présent arrêté et, lorsqu'ils existent, aux critères microbiologiques réglementaires auxquels ils doivent satisfaire.
Ces contrôles doivent notamment s'assurer de l'état des produits à réception et porter sur les conditions de conservation, ainsi que sur les méthodes de nettoyage et de désinfection.
Pour établir la nature et la périodicité de ces contrôles, ils doivent identifier tout aspect de leurs activités qui est déterminant pour la sécurité des produits mentionnés à l'article 1er et veiller à ce que des procédures de sécurité appropriées soient établies, mises en œuvre, respectées et mises à jour en se fondant sur les principes utilisés pour développer le système d'analyse des risques et des points critiques pour leur maîtrise, dit système « HACCP », en particulier:

  • Analyser et évaluer les risques alimentaires potentiels aux différentes étapes du processus de mise en vente et, s'il y a lieu, d'élaboration
  • Mettre en évidence les points des étapes où des risques alimentaires peuvent se présenter
  • Identifier parmi les points qui ont été mis en évidence ceux qui sont déterminants pour la sécurité alimentaire, appelés « points critiques »
  • Définir et mettre en œuvre des moyens de maîtriser ces points et des procédures de suivi efficaces
  • revoir périodiquement, et notamment en cas de modification des opérations, les procédures établies ci-dessus

Les responsables de ces établissements doivent être en mesure de porter à la connaissance des agents des administrations chargées des contrôles la nature, la périodicité et le résultat des vérifications définies selon les principes mentionnés à l'alinéa précédent ainsi que, s'il y a lieu, le nom du laboratoire de contrôle.

 

Titre III
DISPOSITIONS SPÉCIFIQUES

CHAPITRE Ier
Locaux de préparation des aliments et leurs équipements

Art. 18. - Les dispositions du présent chapitre sont applicables aux locaux dans lesquels sont préparés des aliments, à l'exclusion des installations utilisées pour des activités de distribution ou de restauration non sédentaires ou occasionnelles qui sont couvertes par le chapitre III du présent titre et des salles à manger dans les établissements de restauration.
Art. 19. - Sans préjudice des dispositions générales du titre II du présent arrêté, dans les locaux mentionnés à l'article 18 ci-dessus:

  1. Les surfaces telles que les revêtements de sol, les surfaces murales et les portes doivent être construites ou revêtues avec des matériaux dont les caractéristiques physiques, en particulier d'étanchéité et d'absence d'absorption, permettent, notamment en facilitant leur nettoyage, leur lavage et leur désinfection, de limiter les risques de contamination des aliments.
  2. Les fenêtres et autres ouvertures doivent être conçues et entretenues de manière à ne pas constituer une source d'insalubrité pour les aliments.

Celles ouvrant sur l'extérieur doivent, si nécessaire, être équipées d'écrans de protection contre les insectes. Ces écrans doivent pouvoir être facilement enlevés pour le nettoyage.


Image de profil de David AUTOMME

Écrivez votre avis sur Hygiène-Centre-Est à Seynod


Commentaires

Il n'y a aucun commentaire posté, ajoutez en un !

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire

Partagez l'article !

Derniers tweets